Test Aspirateur robot Dyson 360 Eye

Annoncé depuis sa présentation à l’iFA l’année 2014, ce robot figure assurément parmi les meilleurs du marché. Cependant, on regrette qu’il existe quelques aspects qui méritent d’être améliorés malgré son coût plutôt cher comparé à d’autres modèles. Pourtant il a l’avantage d’avoir une caméra 360° combinée à des capteurs infrarouges sis à l’avant. Ce qui lui permet d’identifier les divers obstacles dans l’environnement et s’y adapter en temps réel. En outre, il embarque une application mobile qui permet le lancement de sessions de nettoyage à distance via la connexion Wi-fi. Passons au crible les points forts et faibles de l’appareil.

Caractéristiques de Dyson 360

L’appareil se distingue d’abord des autres avec son design plutôt élégant et moderne. Pesant 2,5 kg contre 4,95 kg pour Romba 980 et 4,08 Kg pour Neato Bovac, il n’est pas aussi lourd que ses concurrents mais plus épais. Le branchement du câble électrique peut être fait soit à droite soit à gauche sur la base de chargement. Et l’enroulement du surplus de câble autour de la prise est possible. Le fabricant a pourvu l’appareil d’un bac à poussières de 0,33 l, une contenance plutôt petite en comparaison de celui du Romba 980 (0,6l) et de Neato Bovac 0,7l. En plus, son accessibilité n’est pas très satisfaisante. Il n’est pas placé sur le dessus ou sur la face avant de l’appareil mais du côté de la base. Il faut donc le retirer de sa base et le tourner si on veut le nettoyer Par ailleurs, le fabricant l’a doté d’un système de filtre à air et de poussière multicyclonique. Un système qu’on ne retrouve que sur les robots de Samsung. Cette technologie permet le filtrage « mécanique » des airs et de la poussière avant le passage dans les filtres. Cela augmente la performance d’aspiration. Les filtres de bonne qualité peuvent être lavés. Il n’y a donc pas de rechange accompagnant l’appareil. 2 h 30 mn est nécessaire pour alimenter complètement le robot et son autonomie maximum ne dure que 45 mn tandis que l’autonomie de ses deux rivaux s’étend sur 3 bonnes heures. Cependant, pour compenser cela, Dyson 360 se retourne à sa base de charge et repart à son travail.

dyson-360-eye

Test du robot

La technologie d’aspiration multicyclonique fonctionne bien. Il en est de même pour le système de connectivité, le système de cartographie et le contrôle à distance qui se fait sans encombre. En outre, le robot est simple d’utilisation même si on n’utilise pas son application. Après l’avoir chargé complètement, il est aussi très peu consommateur d’énergie 0,4 W seulement même si la batterie ne tient en fonctionnement pas plus d’une heure. Les chenilles et la roues avant arrivent à surmonter les obstacles mais il vaut mieux ne pas l’utiliser sur les tapis fins. S’il passe sous la plupart des meubles avec ses déplacements en « escargot », il a du mal à passer sous la table basse. Le robot s’en tire bien lors du test avec le riz, le sucre, les poils d’animaux et les sables sur la moquette épaisse avec une sonorité peu bruyante. Mais le petit bémol, le robot n’est pas pourvu de bande de limitation qui l’empêche d’accéder à certaines zones. En bref, le robot possède plusieurs points forts mais il pèche sur certains points comme le manque de balise de délimitation, le retour à la base assez difficile et la contenance du bac à poussières.